La mini serre de jardin : ou comment avoir de bons fruits et légumes toute l’année

Quoi de plus agréable que de manger des fruits et légumes frais ? D’autant plus si nous avons pris le soin de les planter, de les arroser, des les chouchouter jusqu’au moment de leur dégustation.

Avoir son propre jardin potager ne signifie pas forcément d’avoir un grand espace de terre. Même le plus petit des jardins ou la plus petite des terrasses a droit à son petit espace de verdure et de couleurs de saisons.

La mini serre et ses avantages

La mini serre est donc le choix idéal pour installer son potager dans un petit espace.

Grâce à ses parois transparentes et à ses différentes aérations, la serre vous permet de maîtriser le temps et de cultiver vos fruits et légumes en toute saison. Pour les moins gourmands, n’hésitez pas à planter fleurs et plantes. Celles-ci seront également à leur aise dans cet espace dédié à la flore.

La mini serre et ses matériaux

La structure de la serre peut être en aluminium, bois ou PVC.

L’aluminium a certes l’avantage de ne pas rouiller et d’être léger, mais ce n’est pas ce qui existe de plus esthétique. Or, même en extérieur la décoration est importante et hors de question de de gâcher tous nos efforts d’aménagement extérieur, même pour améliorer notre alimentation.

Il en va de même pour les structures en PVC qui offre un aspect très industriel.

Il n’y a pas à dire, le bois est esthétiquement bien plus beau et chaleureux. En plus de cela, il est solide et s’accorde parfaitement avec l’intérieur de la serre, très nature.

Côté paroi, un conseil : choisissez des parois en verre pour une transparence irréprochable et une vue directe sur vos plantes, fleurs, fruits et légumes préférés.

Le verre donnera une certaine finesse à votre serre.

La mini serre et sa déco

Bien évidement, le premier aspect déco de votre serre va être ce que vous y mettez dedans. Vous souhaitez de la couleur ? Optez pour des poivrons, des tomates et des fleurs en tout genre, par exemple. Si vous préférez rester sur du plus classique et du plus facile d’entretien, optez pour les plantes vertes.

N’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination en peignant le bois de votre serre, en collant des motifs au verre et en suspendant des objets décoratifs.

Noël approche, c’est par exemple l’occasion d’installer des guirlandes, des boules de Noël et pourquoi pas même installer un sapin miniature.

Toutes les idées sont possibles ! Et plus la serre sera grande, plus vous pourrez vous laisser aller à votre imagination tout en cultivant de belles fleurs et plantes et en pouvant déguster de très bons fruits et légumes ;D .

Tout ceci pour bien manger et pour embellir ma maison mon jardin : D.


L’audit énergétique, point de départ avant travaux

Dans le but de connaître la situation énergétique d’un habitat et d’envisager des travaux de rénovation, le bilan thermique ou audit énergétique est une étape incontournable. Dans un contexte où les prix des énergies ne cessent d’augmenter, les travaux de rénovations permettent aux occupants d’une maison d’avoir non seulement un confort optimal, une meilleure santé mais surtout de faire des économies d’énergie et de limiter l’empreinte écologique de l’habitat. Il est à préciser que l’audit énergétique est obligatoire afin de bénéficier d’un éco-prêt PTZ ou d’un CIDD.

Les avantages d’un audit énergétique ?               

L’audit énergétique est basé avant tout en fonction du mode de vie des occupants, cela permet de mieux définir quelle est le poste énergétique qui dépense le plus et donc de cibler les travaux d’améliorations. Etablir un bilan énergétique procure de nombreux avantages :

– connaitre l’état de l’isolation

– savoir si l’habitat est conforme aux normes de réglementation thermique en vigueur (RT2012)

– obtenir une étiquette énergétique

– conditionne l’obtention des aides sur la rénovation énergétique (PTZ, CIDD, PLS…)

– obtenir des labels de qualité (BBC, HPE)

Le chauffage et l’isolation, les travaux les plus recommandés

Les principales lacunes d’une maison sont dans la plus part des cas le chauffage et l’isolation. Les recommandations de travaux seront liées essentiellement à l’amélioration de l’isolation et des systèmes de chauffage afin de permettre à l’habitat d’être performante énergétiquement. Selon les résultats d’une étude réalisée par l’ANAH, afin qu’un habitat soit énergétiquement économe et non polluante, il est préférable de combiner une bonne isolation et un système de chauffage performant comme une PAC géothermie, un système solaire combiné, voir un chauffage au bois. Il est intéressant de savoir également que les travaux d’isolation ne sont pas liés uniquement au chauffage, le bruit aussi peut être sujet à des travaux.

L’isolation acoustique a pour objectif d’insonorisé votre maison des bruis (trafics routier, aérien, ferroviaire…). Si vous habitez dans une maison à étage, en investissant dans un revêtement de sol comme le marmoluem ou le linoluem par exemple, vous obtiendrez l’insonorisation de vos planchers, vous n’entendrez pas les bruits de pas indésirables, vous serez tout simplement loin des bruits des étages voisines.

Les immeubles collectifs sont les plus soumis à la réglementation acoustique mais cela ne veut pas dire que l’isolation phonique n’est pas faite pour les maisons individuelles. Collectifs ou individuelles, l’isolation phonique améliore grandement le confort et la qualité de vie.


Déco dédiée à l’Asie

Une fête est souvent l’occasion de préparer des plats, d’essayer de nouvelles recettes, mais aussi et surtout, de modifier un peu la déco de la maison. Apporter un style asiatique le temps d’un goûter d’anniversaire ou de retrouvailles familiales est l’occasion de changer un peu.

 Trouver les bons articles

 Puisqu’il s’agit de style asiatique, la question consiste à savoir où se procurer les articles nécessaires ? Il faut se rendre dans un magasin de jade, bien évidemment, et particulièrement dédié à l’Asie (Chine, Japon, Thaïlande, Corée, Vietnam, etc.). Il faut

alors déterminer jusqu’où portera la décoration style asiatique : uniquement le cadre de la fête, c’est-à-dire les meubles (tables, chaises, fauteuils), la décoration des murs et portes, toutes les pièces de la maison, ou bien faudra-t-il y inclure les couverts, voire le repas ? Toujours est-il que le magasin spécialisé permettra de trouver l’essentiel, notamment des articles en provenance de l’Asie.

 Développer son style personnel

 Il s’agit effectivement de faire preuve de créativité et d’appliquer son propre style. C’est que la déco nécessite une harmonie absolue entre les formes et les volumes (l’espace disponible et les meubles à y placer), ainsi que l’équilibre entre les coloris (ton sur ton ou contraste) et les matières (écrues, tissées, pierre, porcelaine, métal, bois, etc.). Les asiatiques considèrent tout cela, en accordant une symbolique à chaque élément utilisé. Cela étant, il est possible de se procurer divers articles dans la boutique, notamment des statues en bois de chiens Fo chinois (porte-bonheur et protecteur), du jade, des bijoux japonais, etc.

 Miser sur l’éclairage et les bibelots

Pour une ambiance de fête, l’éclairage est primordial. Durant la journée, il faut prévoir une clarté naturelle la plus intense possible. En soirée, une lumière tamisée peut être apportée, au moyen notamment de lampions chinois. A noter que pour les connaisseurs, un tableau chinois sera apprécié, notamment s’il s’agit d’une œuvre calligraphiée. La transcription de ces caractères est un grand art, le pinceau calligraphie étant d’une manipulation exceptionnelle. En cas d’acquisition de pinceau et tableau, les placer un sur un joli meuble sera très original.


La dinanderie au Maroc

La dinanderie est un art ancestral pratiqué dans les villes de Marrakech et Fes, les dinandiers marocains réalisent des luminaires et des articles de décoration à partir de différents matériaux dont on peut citer le cuivre, le maillechort, le laiton et le bronze.

La dinanderie consiste à fabriquer des articles par la technique de martelage, cette technique se déroule en plusieurs étapes :

L’emboutissage : Il s’agit d’emboutir le matériau pour lui donner la forme souhaitée et ce en le frappant avec un maillet.

La Rétreinte : Cette opération consiste à plier le métal par coup de marteau, c’est une étape très délicate qui risque de casser le métal ou de former des fissures.

Le Planage : L’étape du planage s’effectue en frappant le métal à coups forts et rapides pour lui donner un aspect lisse.

Le Sous-planage : Le sous-planage consiste à éliminer les irrégularités de la pièce pour la finition.


Les cache-pots : éléments de décor incontournables

Faites entrer la nature dans votre intérieur avec les cache-pots de fleurs.

Que vous viviez à la campagne ou à la ville, il est agréable d’avoir des plantes dans votre intérieur. Les plantes d’intérieur sont un élément indispensable du bien-être.

Le choix des plantes d’intérieur est vaste: cactées, fougères, orchidées, petits arbres fruitiers… Les cache-pots permettent de mettre en valeur vos plantes préférées.

Les italiens, portugais ou espagnols,spécialistes des poteries depuis des décennies, utilisent dorénavant des matériaux contemporains comme le polypropylène injecté.

Les cache-pots réalisés avec ce matériau sont solides, pratiquement incassables et légers.  Leurs formes modernes et la vaste palette de couleur disponible en font des éléments de décor

dans tous les types d’intérieur. Osez les teintes chatoyantes pour donner des touches de couleur dans votre cuisine, salon ou entrée.

Vous pouvez utiliser des bacs à fleurs en bois pour faire entrer à 100 % la nature dans votre maison. Un petit olivier dans un bac en bois sera du meilleur effet dans votre entrée.

Personnalisez votre jardin avec les cache-pots.

Les cache-pots peuvent être utilisés à l’extérieur car ils sont souvent pré-percés pour les transformer en pot de fleurs. Le choix des matériaux est vaste: bois, résine, plastique, zinc, ciment….

Les cache-pots en polypropylène injecté résistent au gel jusqu’à moins 20° et sont traités contre les UV. La diversité de leur forme et dimension ainsi que leur couleur tendance, leur permettent de  personnaliser une terrasse ou un balcon.

Pour délimiter un espace ou une allée les grands bacs en bois sont bien adaptés. En fonction de leur dimension, ces bacs sont en mesure d’accueillir toutes les plantes ou arbustes. Certains modèles sont prévus pour recevoir vos plantes grimpantes tel que des rosiers ou des clématites.  Ces bacs en bois peuvent être laissés naturels ou peints selon votre humeur.

Nous vous invitons à visiter Beltéo.com, le site spécialiste de l’équipement de la maison, qui vous propose toute une gamme diversifiée de cache-pots, pots de fleurs et bacs à fleurs de qualité supérieure.


Les bonnes mesures à adopter pour résoudre des problèmes d’installation en plomberie sans faire intervenir un plombier

Il arrive dans certains cas que vous soyez appelé à régler un problème de plomberie par vous-même. Apprenez à l’aide de méthodes simples comment déceler un problème de fuite d’eau via vos canalisations. Ce présent guide fournit aussi des informations pour installer et remplacer vos équipements plomberie sans ennui.

Déterminer la perte d’eau grâce au compteur, c’est possible !

Quand votre facture d’eau augmente inhabituellement par rapport à ce que vous devrez normalement consommer vérifiez au niveau du compteur car il s’agit assurément d’une fuite.

Stoppez le compteur pendant 12 à 24 heures.

Il vous faudra ensuite relever les indications du compteur juste après la coupure et dès la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Coupez complètement votre système d’alimentation d’eau en arrêtant le robinet niché au niveau de votre compteur, en aval. Ne le remettez en fonction seulement qu’après 12 à vingt-quatre heures.
  • Observez ce qu’affiche le compteur et notez-le. Votre consommation d’eau s’affiche en m3. Quant aux autres unités : hl, dal et l, elles sont clairement visibles à droite de la virgule. Ces indications-là vous révèleront tout à propos de la perte d’eau ayant fait explosé la facture à votre insu. Il vous suffira de noter l’écart après l’écoulement d’une durée de 12 à vingt-quatre heures.
  • Remettez le compteur en marche, notez le résultat. Faites sortir de l’eau à votre robinet et ne perdez pas le compteur de vue ! Si le compteur continue à tourner, c’est qu’il y a une fuite quelque part. Coupez- le encore une fois et notez ce qu’il affiche en final. Prenez votre calculette et tentez de rapprocher les résultats pour déterminer l’écart et obtenir le volume d’eau perdu. Votre débit réel de fuite de système canalisation d’eau s’obtient en divisant le chiffre obtenu par le nombre d’heures pendant lesquelles vous avez arrêté votre compteur.
  • La fuite est bien présente, le volume et débit réel de fuite d’eau sont également connus, il ne vous restera plus alors qu’à inspecter toutes vos installations et robinets pour identifier cette-fois-ci l’origine de la défaillance de votre plomberie.

Que faire en cas de fuite d’eau ?

Un raccord ou un tuyau défectueux est souvent responsable d’une fuite d’eau plus ou moins importante.

  • Quel produit utiliser pour boucher un tuyau en cuivre qui fuit ?

Il n’y a pas mille façons de réparer une fuite sur un tuyau Cu, soit vous utilisez un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou bien vous vous servez d’un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Quand votre raccord manifeste une fuite :

Une fuite a été localisée au niveau de votre raccord, envisager le remplacement de votre joint.

  • Se servir d’un mastic pour réparer une fuite d’eau sur un tuyau en Cu :

Toute opération de comblage de tuyau en Cu commence par le laquage de tuyau en Cu. Prenez un torchon et commencez par sécher la zone fuyante et puis, décapez délicatement le tuyau sur une surface légèrement plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour réussir votre polissage, choisissez une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile émeri fine Tranchez le mastic en premier et moulez- le. Répétez l’action jusqu’à obtention d’un mélange de produit uniforme et huileux. Appliquez-le sur la conduite ! Aplatissez manuellement la boulette sur la zone de fuite initialement décapée. Assurez-vous-en l’adhérence. Attribuez le temps de séchage nécessaire pour qu’il sèche.

  • Les bonnes pratiques de colmatage de tuyau en cuivre à l’aide d’un ruban adhésif spécial

La conduite doit-être polie et propre ! Prenez du papier abrasif, une toile émeri fine ou une brosse métallique pour l’abraser. Servez-vous ensuite d’un chiffon ou d’un torchon bien propre pour le nettoyer. Utilisez un sèche-cheveux pour sécher le tuyau fuyant en cuivre. Une fois cela effectué, il ne vous restera plus qu’à appliquer la bande sur la conduite fuyante.

Une fuite d’eau au niveau du raccord a été responsable de la hausse de votre facture d’eau : Comment pallier cela sans solliciter l’aide d’un plombier ?

  • Le problème vient de la bague PVC ? Il vous faudra la remplacer carrément. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra simplement la resserrer. Quand la fuite persiste encore ; repositionnez votre joint ou songez à le remplacer aussi.

Combler une fuite d’eau sur une tuyauterie en Cu

Localiser la présence d’une fuite au niveau d’un système de tuyauterie n’est jamais facile, même pour quelqu’un d’expérimenté. Défectuosité de tuyaux suite à un choc direct, gel de tuyauterie, vice de fabrication, mauvaise qualité de soudage, micro-vibration, effet coup bélier… en sont les principales causes. Pour pallier des petits problèmes de fuite, privilégiez l’utilisation d’un ruban adhésif autoamalgmant antifuite ou choisissez un mastic bi-compostant antifuite. Pour colmater une importante fuite au niveau de votre système de tuyauterie songez à remplacer votre raccord.

  • Mastic bi-composant antifuite :

Le mastic antifuite se compose de 2 éléments parfaitement dissociés : durcisseur et adhésif. Il est vendu en barres mais aussi en tablettes minidoses et permet de colmater efficacement une fuite au niveau d’un tuyau en Cu. Pour l’utiliser, il suffit de le malaxer avec les doigts avant de l’appliquer sur la zone de contact responsable de la fuite.

  • Bande antifuite adhésive :

Le ruban antifuite adhésif est à distinguer du ruban adhésif électricien car autoamalgamant par nature. Ce ruban assez spécial se fond avec le tuyau une fois qu’on l’applique sur la surface de fuite à colmater.

Tuyau PVC : dix astuces pratiques pour régler un problème de fuite d’eau.

  1. Fermez votre système principal d’alimentation en eau pour freiner la fuite.

Vérifiez en premier lieu qu’aucune eau ne coule en amont de la partie abimée de la tuyauterie. Arrêtez le compteur !

  1. Localisez et découpez la partie défectueuse du tuyau PVC :

Il vous faudra en premier lieu marquer les zones de découpe de la partie endommagée de votre tuyau en PVC. Utilisez un marqueur pour cela. Utilisez ensuite une scie à métaux, une scie égoïne ou une scie à guichet pour la découper.

  1. Les segments restants doivent être totalement polis

L’usage d’un cutter, d’un papier abrasif ou d’un simple petit couteau s’avère plutôt efficace que celui d’un ébavureur conventionnel pour abraser la surface de contact de votre tuyau fuyant en PVC.

  1. Maintenant, passons tout de suite au nettoyage des différentes surfaces de contact :

Prenez une feuille essuie-tout et trempez-la dans de l’alcool pour astiquer les manchons ; faites pareil pour toutes les extrémités de la conduite sur 3 à cinq centimètres.

  1. Le dégivrage des zones de contact est primordial ; ça se passe maintenant !

Pour garantir une bonne adhérence à la colle antifuite, il faudra le faire.

  1. Jaugez le morceau de tuyau à échanger

Avant d’ôter la partie abimée métrez- la d’abord. Retirez donc un cm de la longueur ainsi obtenue.

  1. Maintenant que le calibrage est terminé, il vous faudra maintenant sectionner le nouveau tronçon de tuyau :

Insérez le nouveau tube dans les mâchoires d’un établi pliant ou d’un étau sans trop serrer. Marquez la longueur à découper. Coupez le tube ; ébavurez- en l’extrémité.

  1. Le nouveau tronçon de tuyau une fois mesuré et découpé, vous devez le joindre à votre système de tuyauterie :

Votre tuyauterie est enfin prête à accueillir votre morceau de tuyau neuf ! Pensez d’abord à séparer légèrement l’une des sections de conduite restantes puis commencez dès lors à dénouer les colliers qui fixent la partie la plus courte. Ceci, de manière à ce qu’elle soit retirée du mur ou bien déposée par terre.

  1. Consolidez la fixation de votre tuyauterie rassemblée en collant des surfaces de contacts :

Pour ce faire, vous avez 2 possibilités :

– Coller sur les zones déglacées en appliquant directement la glu aux manchons.
– Raccommoder le nouveau tronçon au système par le bout du tube et des segments de la conduite initiale.

  1. Les manchons doivent être connectés au tube :

Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à relier manchons et tubes. Faites alors introduire les manchons aux bouts du nouveau tuyau, sans les faire tourner. Le tube de rechange doit être ensuite enfilé de chaque côté, de part et d’autre.

remplacer-vos-equipements-plomberie

Remplacer une chasse d’eau et son mécanisme par vous-même sans l’aide d’un plombier.

Vous avez décidé de remplacer votre chasse d’eau existante, mais d’abord pensez à la vider en vous assurant de la coupure du robinet d’arrivée situé à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. Pour réussir le démontage d’une chasse d’eau, n’oubliez jamais d’enlever son couvercle :

Le seul moyen de démonter une chasse d’eau tirette, c’est de la dévisser. Quant au démontage d’une chasse d’eau pressoir, il vous faudra délier le fil assurant son lien.

  1. Il est temps pour vous de retirer l’ancienne chasse d’eau :

Servez-vous d’une clef plate ou une clef à molette pour dévisser l’écrou connectant le robinet d’arrivée d’eau au système de remplissage. Retirez le robinet flotteur du réservoir en dévissant l’écrou en plastique le fixant.

  1. Le joint doit être écarté du réservoir des toilettes pour permettre l’installation de la nouvelle chasse d’eau :

Les écrous assurant la fermeture du réservoir des toilettes sur la cuvette doivent être démontés. Il vous faudra alors les dévisser ! Retirez ensuite les vis par le haut. Après l’avoir désinstallé saisissez le réservoir et placez-le par terre. Votre soin d’étanchéité usé doit être retiré à son tour. Servez-vous d’une clef spécifique pour ce faire.

  1. Réinstallez le réservoir sur la cuvette :

Purifiez la céramique puis, remettez le réservoir à sa place. Vissez-en d’abord de fond et l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve : celui-ci à l’aide d’une clef spéciale. Placez le nouveau joint mousse. Insérez la rondelle conique à la vis de fixation du réservoir. Introduisez le vis de fixation et puis serrez-en les écrous.

  1. La restauration robinet/flotteur est capitale pour réussir la pose de votre nouvelle chasse d’eau

Préparez un joint pour le coulisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Enfoncez par la suite ce pas de vis dans son trou. Une fois cela terminé, consolidez l’écrou de fixation du flotteur et puis, montez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous servant d’une clé adaptée, vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet en même temps.

  1. apprêtez-vous à placer votre nouvelle chasse d’eau :

Après avoir réussi à faire correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse à la taille du réservoir, il faudra aussi installer le mécanisme sur sa base, tout au fond du réservoir. Fixez manuellement en effectuant un mouvement de rotation à un quart de tour dans le sens d’une montre.

Nettoyage chauffe-eau : les cinq bonnes mesures à adopter pour réussir son détartrage

  1. Première mesure de sécurité avant le nettoyage : débranchez le chauffe-eau

Commencez par désactiver le disjoncteur général avant de procéder au nettoyage d’un chauffe-eau électrique.

  1. Vous pouvez tout de suite passer à la vidange du chauffe-eau

Pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance stéatite, il n’est pas nécessaire d’effectuer une vidange.

  1. Le chauffe-eau a été purgé ? Pensez maintenant à détacher sa résistance

Après avoir vidangé votre chauffe-eau, désinstallez la résistance ! Dévissez ensuite le capot de protection pour la retirer complètement.

  1. Détergez aussi la résistance de votre chauffe-eau afin de garantir un nettoyage à succès

Astiquez la résistance avec un détartrant commercial. Trempez-la quelques heures dans la solution de lavage puis commencez par la nettoyer avec une brosse métallique. Rincez à l’eau chaude !

  1. remettez en place la platine et remettez le chauffe-eau électrique en marche

Il suffit de rétablir la platine pour votre chauffe-eau à résistance thermoplongée. Le fourreau doit être en revanche réinstallé sur la résistance puis au tour de cette dernière d’être réintroduite dans la cuve, pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance stéatite. Il vous faudra la remplir avant de remettre votre chauffe-eau électrique en marche.


Les types de réparations où l’intervention du plombier n’est pas toujours nécessaire

Certains types de travaux d’entretien ne nécessitent pas l’intervention d’un plombier. Découvrez nos astuces pour apprendre comment déceler une fuite au niveau de tuyau. Nos conseils vous viendront aussi en aide quand vous serez conduit à installer des petits équipements sans l’aide d’un plombier.

Connaître le volume exact de perte d’eau de sa plomberie par le biais d’un compteur

Lorsque votre facture d’eau croît inhabituellement par rapport à votre consommation habituelle vérifiez le compteur car il s’agit forcément d’une fuite.

Fermez votre robinet principal d’alimentation en eau pendant 12 à 24 heures au minimum pour identifier d’où la fuite provient.

Après l’avoir fermé, notez ce qui est indiqué sur le compteur. Faites de même quand il sera remis en marche. Calculez l’écart entre les deux chiffres pour connaître la quantité exacte d’eau perdue :

  • Commencez par freiner l’alimentation en eau au niveau du robinet principal situé en aval du compteur. Attendez douze à vingt quatre heure avant de le réactiver.
  • Commencez par jeter un coup d’œil au niveau du compteur et notez ce qu’il affiche : votre consommation d’eau traduite en mètre cube. Ne perdez pas d’œil les autres unités en hectolitres, daL et l alignées à droite de la virgule. Quand les douze à vingt quatre heures se sont écoulées, rouvrez votre compteur ; notez les indications pour pouvoir connaitre votre quantité exacte de perte d’eau en calculant l’écart entre les deux chiffres.
  • Après avoir laissé le compteur inactif pendant une durée de douze à 24 h, rouvrez-le puis, notez ce qu’il affiche. Faites échapper de l’eau à votre robinet, ne perdez pas le compteur de vue. Le cas où ce dernier tourne, il révèle l’existence d’une fuite d’eau quelque part. Quand la fuite d’eau est identifiée, il vous faudra arrêter de nouveau le compteur et consigner l’indication finale. Servez-vous de calculatrice pour déterminer l’écart entre les chiffres et connaître le volume exact d’eau perdue. Divisez ce chiffre par 12 ou par 24, notamment selon la durée de la coupure, pour connaître le débit réel de fuite d’eau.
  • La fuite est maintenant repérée, le débit et le volume de fuite d’eau sont aussi connus. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’inspecter toutes installations pour obturer la fuite de tuyauterie.

Marre des problèmes de fuite de canalisation ? Quelques recommandations pratiques

Une fuite d’eau peut trouver source dans un raccord ou un tuyau défectueux.

  • Problème de fuite détecté au niveau d’un tuyau en Cu :

Employez un ruban « autoamalgamant » adhésif ou mastic adhésif bi-composant et durcisseur pour en finir avec un problème de fuite d’eau au niveau de votre tuyau en Cu.

  • Que faire pour réparer son raccord fuyant ?

Il suffit de remplacer le joint pour combler une fuite sur un raccord défectueux.

  • Problème de fuite au niveau du tuyau en cuivre : il vous suffit d’utiliser un mastic !

La conduite doit être abrasée en premier. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un mouchoir bien propre pour l’essuyer. Commencez ensuite par abraser délicatement le tuyau cuivre sur une zone à peu près plus élargie que la fuite de façon à pouvoir faciliter l’accroche du produit.

Utilisez un morceau de toile émeri fine, une laine d’acier fine ou une brosse métallique pour parachever le polissage. Commencez par morceler le mastic et modelez- le jusqu’à ce que vous obteniez un ballon de teinte homogène et huileux. Appliquez-le sur la conduite ! Ajustez manuellement le mastic sur la zone de fuite préalablement décapée. Assurez-vous-en l’adhérence. Laissez sécher aussi longtemps qu’il faudra.

  • Réparer un problème de fuite sur tuyau en Cu en vous servant d’un ruban adhésif spécial :

Prenez du papier abrasif, un morceau de toile émeri fine ou bien une brosse métallique ; commencez à abraser le tuyau en Cu. Nettoyez-le à l’aide d’un chiffon et n’oubliez pas de le sécher. Utilisez un sèche-cheveux dans ce cas là. Préparez aussi la bande car vous allez l’appliquer sur la conduite.

Une fuite d’eau au niveau du raccord a été responsable de la hausse de votre facture d’eau ? Comment pallier cela sans se faire assister par un plombier

  • Quand votre bague PVC est fuyante, c’est qu’elle est forcément défectueuse. Il vous faudra la remplacer alors. Si elle ne présente pas le moindre état de défectuosité, vous n’êtes pas obligé d’en acheter toutefois. Resserrez-la simplement ! Parfois le problème réside aussi au niveau du joint. Dans ce cas précis, il vous faudra seulement le restituer pour réparer la fuite ou bien le remplacer quand c’est nécessaire.

Colmatage antifuite : quelle solution choisir pour sa tuyauterie cuivre

A moins d’être expérimenté, localiser la source d’une fuite du premier abord n’est pas une tâche facile pour un certain nombre de raisons : tuyaux défectueux à cause d’un choc direct important, gel de tuyauterie, soudage de mauvaise qualité, vice de fabrication, micro-vibration, effet coup de bélier… Les petites réparations de fuite d’eau peuvent s’opérer facilement à l’aide d’un ruban ou d’un mastic antifuite tandis qu’un important jet de fuite nécessitera la restauration partielle ou complète de tout un système de raccord plomberie.

  • Mastic bicomposant antifuite durcisseur et adhésif :

Le mastic antifuite se compose de deux éléments parfaitement séparés : adhésif et durcisseur. Il est vendu en barres ou bien aussi en tablettes minidoses et permet de colmater efficacement une fuite sur un tuyau en Cu. Pour l’utiliser, il suffit de le malaxer avec les doigts avant de l’appliquer sur la zone de contact responsable de la fuite.

  • Bande adhésive antifuite autoamalgamante :

A la différence d’un ruban adhésif électricien et de tout autre type de bandes adhésives d’ailleurs, le ruban antifuite est autoamalgamant. Il est spécialement conçu pour le calfeutrage d’une fuite ; se fond avec le tuyau pour consolider son colmatage.

travaux-d-entretien

Les dix bonnes mesures à prendre pour pallier un problème de fuite sur son tuyau en PVC.

  1. Empêchez l’eau de fuir à commencer par fermer le compteur

Le compteur a été stoppé, il vous faudra ensuite vérifier au niveau de l’alimentation et faire en sortes qu’aucune eau ne réussisse à traverser votre canalisation défectueuse.

  1. Localisez et découpez la partie défectueuse du tuyau PVC :

L’opération commence par le balisage de part et d’autre de la partie endommagée du tuyau en PVC. Une fois cela terminé, opérez directement sa découpe en utilisant une scie à métaux, une scie égoïne ou une scie à guichet.

  1. Limez les morceaux résiduels :

Pour réussir le polissage des zones de contacts d’un tuyau fuyant PVC, optez pour l’utilisation d’un un cutter, d’un simple couteau ou d’un papier abrasif que pour celle d’un ébavureur conventionnel.

  1. Délardez les zones de contact :

Prenez une feuille essuie-tout bien propre et trempez-la dans de l’alcool pour nettoyer les manchons ; faites pareil pour toutes les extrémités de la conduite sur une échelle de trois à cinq centimètres.

  1. Il est temps maintenant d’opérer le dégivrage des surfaces de contact :

Pour permettre à la colle d’adhérer efficacement aux zones de contacts, le dégivrage est utile.

  1. Dimensionnez le morceau de tuyau à changer

Calibrez la partie à remplacer, soustrayez un cm de la longueur ainsi obtenue.

  1. Le nouveau tuyau a été bien calibré ! Il vous faudra maintenant le sectionner :

Préparez votre tube de remplacement, insérez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Repérez la longueur des zones de découpe en vous aidant d’un marqueur. Prenez votre scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet puis, commencez par tronçonner le tube. Après l’avoir fait, polissez- en l’extrémité.

  1. Après le coupage, place à l’assemblage :

Préparez votre tuyauterie à recevoir le morceau de tuyau neuf en écartant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Dénouez les colliers qui fixent la partie la plus courte pour la séparer du mur ou pour la déposer totalement au sol.

  1. Votre tuyauterie est maintenant rassemblée ! Passez tout de suite à l’encollage des zones de contact

Appliquez la colle sur les surfaces dégelées soit à l’intérieur des manchons, ou bien au bout du tube et des sections de la conduite d’origine.

  1. Joignez manchons et tube :

Les manchons une fois incorporés aux limites de votre tube de rechange, saisissez-le à son tour afin de l’enfiler de part et d’autre des deux côtés.

 Remplacer une chasse d’eau, un jeu d’enfant…presque en 6 étapes

Avant de songer au remplacement d’une chasse d’eau, assurez-vous que le robinet d’arrivée d’eau située sur l’un des deux côtés du réservoir soit bien fermé. Tirez la chasse d’eau ensuite pour vider.

  1. Démonter une chasse d’eau c’est facile ! ; commencez par détacher le couvercle !

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser tout simplement. Pour désinstaller votre ancienne chasse d’eau pressoir, détachez le fil la liant au système de vidage.

  1. Il est temps pour vous d’ôter l’ancienne chasse d’eau :

Utilisez une clef plate ou une clef à molette pour dévisser l’écrou connectant le robinet d’arrivée d’eau au système de remplissage. Le robinet flotteur est à retirer du réservoir en dévissant l’écrou en plastique le fixant.

  1. Désinstallez les écrous assurant la fermeture du réservoir des toilettes sur la cuvette en les dévissant. Une fois cela terminé, retirez les vis par le haut. Le Réservoir une fois démonté, retirez-le et posez-le par terre. Enlevez le soin d’étanchéité usé. Le système de fixation du réservoir quant à lui doit être dévissé à l’aide d’une clef spécifique.
  2. Le réservoir doit être aussi repositionné sur la cuvette pour réussir le montage d’une nouvelle chasse d’eau :

La céramique doit être nettoyée en premier. Restaurez le réservoir ensuite ! Vissez-en le fond. Faites pareil avec l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve mais cette-fois à l’aide d’une clé spéciale. Passez tout de suite au montage du nouveau joint mousse. Une fois cela fait, la rondelle conique doit être introduite à la vis de fixation du réservoir. Le vis de fixation est à inséré en dernier ; serrez les écrous.

  1. Remontage robinet-flotteur ; l’avant-dernière étape de l’installation de votre chasse d’eau neuve :

Filez un joint sur le pas de vis du robinet flotteur ; enfoncez le pas de vis dans le trou correspondant. Stabilisez l’écrou de fixation du flotteur avant le montage d’un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement à la fin. En usant d’une clef appropriée, serrez l’écrou et maintenez le robinet en même temps.

  1. C’est maintenant que vous allez opérer la mise en place de votre nouvelle chasse d’eau :

La hauteur du nouveau mécanisme de chasse doit s’ajuster à la taille du réservoir. Il vous faudra par la suite installer le mécanisme tout au fond du réservoir, notamment sur sa base. La fixation s’opère par rotation manuelle tournant à 90° dans le sens d’une montre.

Détartrer un chauffe-eau sans l’aide du plombier

  1. Première mesure de sécurité avant le nettoyage : débranchez votre chauffe-eau

Éteignez le disjoncteur principal et retirez le fusible correspondant au chauffe-eau électrique.

  1. Le chauffe-eau électrique est prêt à la purge une fois débranché

Une vidange n’est pas indispensable pour un chauffe-eau électrique stéatite. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance thermoplongée en revanche, la cuve du chauffe-eau électrique doit être totalement vidangée.

  1. Retirez la résistance

La vidange une fois faite, désinstallez la résistance de votre chauffe-eau électrique. Elle se trouve juste sous le capot de protection. Dévissez-le également pour enlever complètement la résistance de l’appareil de chauffage.

  1. Le nettoyage de la résistance : l’avant-dernière étape du détartrage d’un chauffe-eau électrique
  2. Avant de réactiver votre chauffe-eau, pensez à remettre la platine à sa place

La réinstallation de la platine suffit pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance thermoplongée. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance stéatite en revanche, le remontage du fourreau est nécessaire sur la résistance avant réintroduction de cette dernière dans la cuve. Celle-ci doit être remplie avant la remise en marche du dispositif électrique de chauffage.